boycott des produits

boycott des produits

boycott des produits

Act Up appelle au boycott des produits de Pharmacia & Upjohn, Trimeris-Roche, Gilead-NexStar et Abbott.

Près de 8000 patients séropositifs en France, et environ 50 000 en Europe sont en IMPASSE THÉRAPEUTIQUE.

Chez ces patients, des virus résiduels fait de virus mutants ont appris à déjouer les actions médicamenteuses. En moins de trois ans, ils ont retrouvé leur puissance pathogène pour détruire inexorablement tout le système immunitaire du patient.

Quatre molécules anti-VIH sont actuellement développées par quatre laboratoires pharmaceutiques, il s’agit respectivement de :

  • l’ABT 378 du laboratoire Abbott
  • le Tipranavir (PNU-140 690) du laboratoire Pharmacia & Upjohn
  • le PMPA (tenofovir) des laboratoires Gilead/NexStar
  • le T-20 (pentafuside) des laboratoires Trimeris/Roche

Ces quatre produits représentent la seule chance pour les patients résistants à tous traitements existants de voir leur état de santé se stabiliser et peut-être de s’améliorer. Mais pour cela, il faut impérativement qu’ils puissent recevoir en même temps au moins trois de ces nouvelles molécules, c’est à dire une vraie trithérapie faite de produits que leur virus n’a jamais rencontré.

Ces laboratoires refusent absolument de mettre ces médicaments à disposition en octroi compassionnel et de façon concomitante. Ils refusent toute concertation constructive avec les associations de séropositifs, ainsi qu’avec les agences sanitaires.

C’est pourquoi nous avons décidé de boycotter les produits de ces quatre laboratoires pour lesquels ils existent des produits équivalents.

Nous ne pouvons plus attendre et nous plier aux délais imposés par ces firmes. Depuis un an, nous exigeons une accélération de la mise à disposition de nouveaux produits dans l’indifférence totale. Pendant ce temps, des malades sont en échappement thérapeutique et n’ont aucune possibilité d’obtenir de nouveaux traitements, qui pourraient ralentir l’évolution de leur maladie.

Nous exigeons de ces laboratoires :

  • qu’ils mettent à disposition sans délai et en compassionnel leurs molécules pour les 50 000 séropositifs en échec de leurs traitements en Europe, dont 8 000 en France ;
  • qu’ils harmonisent leurs rythmes de production, afin que les médecins puissent prescrire d’emblée une trithérapie de produits nouveaux à leurs patients en impasse thérapeutique (et non un seul nouveau médicament qui favorisera l’apparition de résistances médicamenteuses).

Réagissez avec nous, exprimez votre indignation, boycottez les médicaments de ces laboratoires.

Comments are closed.
Share via
Copy link
Powered by Social Snap